Le passage aux urgences

Le passage aux urgences

Le repérage de la personne âgée à risque de perte d'autonomie

UNE CONSULTATION GERIATRIQUE DE PREVENTION APRES LE PASSAGE AUX URGENCES

Lors de son passage aux urgences, la personne âgée de plus de 75 ans peut être évaluée par le médecin des urgences en utilisant la grille de repérage de la fragilité de la Haute Autorité de Santé comme étant une personne pouvant nécessité d’un relai au domicile.

Dans le cas où cette grille est positive, le médecin des urgences le signale à la Coordination Territoriale des Aînés (CTA) qui contacte le médecin traitant pour savoir s’il souhaite une consultation avec un gériatre pour ce patient, réalisée à l’hôpital ou à son domicile.

LE SYSTEME D'INFORMATION

L’expérimentation « consultation de prévention à délai court à la suite d’un passage aux urgences » continue afin d’étudier les impacts de cette prise en charge sur plusieurs indicateurs dont le nombre de ré-hospitalisations à J30 et le recours aux services d’accueil des urgences.

QUELQUES CHIFFRES SUR LE VAR-EST (capitalisation au 30 octobre 2018)

  • Depuis l’ouverture de la CTA, c’est 1175 personnes âgées repérées comme fragiles => cela correspond à 32% des personnes âgées de 75 ans et plus qui sont passées aux urgences et sont sorties à domicile (sans hospitalisation)
  •  39% ont été adressées aux urgences par leur médecin traitant
  • 63% arrivent la nuit, 28% le week-end
  • Le repérage utilise la grille de fragilité de la HAS dans tous les services d’accueil des urgences du Var-Est

L’expérimentation « consultation de prévention à délai court à la suite d’un passage aux urgences » a permis d’améliorer le parcours de personnes âgées de 75 ans et plus.

Les services d’urgence des établissements publics du Var-Est font désormais un repérage systématique de la fragilité chez les patients de 75 et plus. Dès positivité de cette grille HAS, la CTAVar-Est organise avec l’accord de la personne âgée et de son médecin traitant une prise en charge adaptée: information, orientation ou évaluation lors d’une consultation de prévention à délai court ou d’une visite de l’équipe mobile de gériatrie à domicile.

Le repérage de la fragilité: méthodologie

Les premiers résultats

Etude en cours: vers la simplification?

L'ensemble du Var-Est est concerné

Les chutes et autres traumatismes

PROCHAINEMENT

Les travaux préliminaires ont été présentés le 5 septembre 2019 à Marseille lors des journées de la 9ème université de la performance de l’ANAP.

Télécharger notre poster

Les facteurs de risque entrainant une consultation aux urgences

Repérage de la fragilité aux urgences chez les personnes âgées de 75 ans et plus du Var Est

nombre de personnes âgées de 75 ans et plus qui ont eu une évaluation du risque de fragilité aux urgences (01/02 au 30/04/19)

nombre de personnes âgées repérées comme à risque de perte d’autonomie

personnes prises en charge qui n’étaient pas connues de la filière gériatrique

LE SAVIEZ-VOUS?

Environ 44% des personnes âgées de 75 ans et plus qui ont été repérées comme ayant un facteur de fragilité lors de leur passage aux urgences refusent une consultation gériatrique à délai court.

Une des premières explications est avancée par le Dr Isabelle Bereder lors du colloque en avril 2018. Il n’était pas facile d’aller en consultation gériatrie et qu’il faudrait peut être changer l’intitulé de nos consultations en « consultation de prévention » ou de « consultation de bonne santé ». En effet, la prévention n’est pas un motif de consultation habituel, ni pour les patients, ni pour les soignants. C’est une culture à promouvoir.